MÉDÉE DU FOND DES MÈRES


D’après Médée de SÉNÈQUE et Sandre de SOLENN DENIS

 

SOLENN DENIS



                  
    


Solenn Denis raconte des histoires. Pas des mensonges. Des histoires. Et tous les moyens sont bons. Corps, mots, photos, vidéos, whisky, cadavres exquis, sons.


Solenn Denis est née à Lyon vers quatorze ans, de ce professeur de théâtre communiste qui un jour lui a dit: « Toi tu seras une grande ». Étant mort depuis, elle se trouve dans l’impossibilité de savoir une grande quoi.


Mais comme ça trépigne comme ça crie à l’intérieur! Et elle se dit qu’on ne peut pas mourir tant qu’on a des choses à dire.  Alors elle écrit. Du théâtre car elle veut fabriquer des mots qui se disent. Pas des mots de tête pour un lecteur silencieux. Des mots façonnés pour vivre dans la chair. Écrire dans cette solitude qu'elle aime, puis donner cela aux autres et qu’ils s’en amusent. Elle donne corps et eux soufflent la vie.


Alors, elle prend cette décision comme on décide de rentrer dans les ordres, elle fera de sa vie des drames.



PRIX :


-Bourse du CNT pour Sstockholm (2011)

-Prix Godot pour Sstockholm (2012)

-Bourse des Journées de Lyon des auteurs pour Sandre (2013)

-Bourse Beaumarchais théâtre SACD pour Sandre (2013)

-Bourse Beaumarchais théâtre SACD / France Culture pour la pièce radiophonique Gender Disphoria (2013)

-Bourse de la DGCA compagnonnage auteur / metteur en scène (2014)


PUBLICATIONS :


-Heil Angels (Editions Moire, recueil Microclimats, 2014)

-Sandre (Editions Lansman, 2014)

-Valse lente (Editions Lansman, 2014)

-Valse lente (L’avant scène théâtre,2013)

-Sstockholm (Editions Lansman, 2012)

-Humains (Editions Lansman, 2012)

-Fred Le Chevalier (Opus Délits, 2013)

 

PUBLIC CONCERNÉ

COLLÈGE - LYCÉE



DURÉE DU SPECTACLE

1h05



BORD DE SCÈNE ARTISTIQUE

DÉBAT AVEC UN MÉDECIN

40 mn



INTERPRÉTATION

Lucilla SEBASTIANI

Patrick PERNET (paysage sonore)



ADAPTATION / MISE EN SCÈNE

Jean-Paul ROUVRAIS



CRÉATION

SAISON 2018/2019

PISTES PÉDAGOGIQUES


  1. La femme transgressive

dans la littérature


  1. L’affirmation de la femme

dans la société patriarcale

TARIF :


1 190 € jusqu’à 100 élèves

puis 10 € /élève supplémentaire


Débat offert


Déplacement offert en Île de France

SÉNÈQUE



                       
   


Né à Corduba (Espagne) en -4.

Mort à Rome (Italie ) le 12/04/65.


Sénèque est un homme d'État romain et un philosophe appartenant à l'école stoïcienne, ayant vécu au Ier siècle après J.-C. Il est également connu pour être un dramaturge central du théâtre latin, grâce à des oeuvres telles que "Phèdre" ou "Œdipe".


Sénèque naît dans le sud de l'Espagne, d'une famille en provenance d'Italie du Nord qui part ensuite s'installer à Rome. Dans son enfance, il poursuit une éducation rigoureuse auprès du savant pythagorien Sotion. Atteint d'une grave maladie pendant son adolescence, il passe un certain temps en Égypte afin d'y être soigné. De retour à Rome en 31, Sénèque reprend sa formation et intègre l'ordre de la magistrature romaine après avoir suivi le "cursus honorum".


En tant qu'homme d'État, il sert principalement en tant que conseiller à la cour impériale de Caligula. En 41, il est cependant condamné à s'exiler en Corse sous les ordres de l’empereur Claude, car accusé d'adultère avec une soeur de Caligula, Julia Livilla, connue pour son opposition à la politique de l'Empire. Sénèque est rappelé à Rome en 49. Il devient alors le précepteur de Néron, fils de l'empereur Claude et de sa nouvelle épouse Agrippine. Il officiera plus tard pendant cinq ans en tant que conseiller politique de Néron. En 55, il devient magistrat principal. À cette époque, l'homme d'État est l'une des plus grandes fortunes de l'Empire. Il tombe en disgrâce en 62 et se retire de la vie politique, ses relations avec Néron devenant de plus en plus tendues. Ce dernier tente en vain de le faire empoisonner. L'année suivante, l'empereur condamne Sénèque à mort par suicide.


Figure de la philosophie stoïcienne, Sénèque prônait l'usage de la raison pour permettre l'élévation de l'âme, en allant à la recherche du "bien moral" tout en se détachant des biens terrestres.

 

LES DEUX AUTEURS